DROIT 3 :

DES SERVICES PERSONNALISÉS DANS
LA CONTINUITÉ ET LA SECURITÉ

LA PERSONNE A LE DROIT D'ÊTRE INFORMÉE AVEC COURTOISIE DE TOUT GESTE POSÉ À SON ÉGARD

Puisqu'il est rassurant d'être au courant
de ce qui nous arrive.

Nous approchons le résident avec respect et douceur, en le saluant et en lui expliquant la raison de notre présence auprès de lui.

Nous nous identifions et nous orientons dans le temps et l'espace le résident qui le requiert (ex. : « Bonjour, je suis Marie, votre préposée, c'est un beau lundi matin. »).

LA PERSONNE A LE DROIT D'OBTENIR DES SOINS ATTENTIONNÉS QUI LUI DONNENT LE CONFORT ET LE BIEN-ÊTRE DONT ELLE A BESOIN

Puisque le respect et la compréhension doivent être
à la base de toute intervention.

Nous nous préoccupons d'une qualité de soins optimale en utilisant tout le matériel et les techniques disponibles.

Nous adaptons la tenue vestimentaire du résident selon son choix, ses besoins et la température ambiante (ex. : couverture de polar, chapeau de soleil, veste de laine, etc.).

LA PERSONNE DOIT S'ATTENDRE À LA COLLABORATION HARMONIEUSE ENTRE LES INTERVENANTS DANS LE RESPECT D'UN BON ESPRIT D'ÉQUIPE

Puisqu'un climat de travail sain et agréable
est un atout indispensable à la qualité
d'un milieu de vie.

Nous travaillons toujours dans l'intention de créer un climat agréable en offrant aide et collaboration mutuelle.

Nous accordons un temps d'écoute à un résident qui en a besoin, sans crainte d'être jugé.

Nous nous abstenons en tout temps de discuter et de régler un conflit entre employés devant le résident.

Nous assistons au rapport inter-service selon notre rôle et nos fonctions (ex. : réunions entre les quarts de travail pour assurer le suivi des soins).

Nous faisons preuve de souplesse dans l'accomplissement de nos tâches selon les circonstances.

LA PERSONNE DOIT S'ATTENDRE À CE QUE CHAQUE INTERVENANT SOIT ATTENTIF AU NON-VERBAL ET ÉCOUTE CE QU'ELLE EXPRIME

Puisque la sollicitude est à la base de
toute relation aidante.

Nous nous attardons autant à la communication non-verbale que verbale et prenons pour acquis que la communication est toujours possible, quelle que soit la forme.

Nous devons nous placer face au résident pour lui parler et prendre le temps de nous arrêter pour lui répondre.

Nous adaptons notre façon de communiquer avec le résident en prenant soin de nous approcher, de hausser ou de baisser la voix et de bien articuler.

Nous adoptons une tenue vestimentaire respectueuse pour nos résidents : pas de jeans, de gilets-bedaine, de pantalons transparents et/ou à taille baisse, de piercing et autres bijoux qui pourraient entraver le travail et présenter un risque pour la sécurité des résidents et des collègues de travail.

 

 

Droit 4 :  Au respect, à la dignité et à l'intégrité de la personne

 

 
 

AdmissonCode d'éthiqueComité des résidents

© CHJE 2017